accessibilité haut de page
Accueil > Collections

Collections

 
Le musée de la céramique, galerie nord. Faïences françaises et étrangères
 
Depuis le début du XIXe siècle, le Musée s'est donné la vocation de réunir, conserver et présenter les céramiques de tous les temps et de tous les pays.

A côté des terres cuites et vernissées, la faïence, le grès, la porcelaine, les vitraux, les émaux peints et la verrerie complètent ce vaste panorama des arts du feu. Après 200 ans d’existence, cette collection de référence mondiale compte aujourd’hui plus de 50 000 objets de céramique, dont près de 5 000 porcelaines de Sèvres.
 
Un Carré Actualité propose au public dans le hall d'entrée, une série d'hommages et de coups de projecteur sur de grands céramistes du XIXe et du XXe siècle, au rythme d'environ six rendez-vous chaque année.
 
A noter aussi, une nouvelle vitrine consacrée aux Céramistes indépendants des années 1840-1940
Depuis de nombreuses années, les oeuvres des céramistes indépendants du XIXe et du début du XXe siècle n'avaient pas été présentées dans les vitrines du musée de Sèvres.
Au cours de cette période de production essentielle, après le règne quasi-absolu de la porcelaine, Avisseau remet à l'honneur la terre vernissée, Ziegler puis Carriès le grès, Deck la faïence. Autre phénomène d'importance, certains céramistes ne sont plus considérés à l'instar de la plupart de leurs prédécesseurs comme des potiers dont la personnalité se dissout dans celle de la fabrique qui les emploie. Ils ouvrent des ateliers indépendants dans lesquels ils peuvent créer à loisir. Ils signent leurs oeuvres, exposent, se font connaître et conquièrent ainsi le titre d'artiste à part entière.
Leurs céramiques reflètent les tendances artistiques successivement en vogue : l'historicisme avec Avisseau ou Ziegler, l'influence de l'Extrême-Orient avec les grès des potiers de Saint-Amand-en-Puisaye, les rouges de cuivre de Chaplet ou de Dalpayarat, les motifs japonisants d'Edmond Lachenal ou d'Emile Lenoble.
L'Art Nouveau aux formes fluides et aux décors sinueux (femmes aux longs dénoués, motifs végétaux tels le lys ou le gui...) est suivi par l'Art Déco aux formes et aux décors épurés. Tandis que certains céramistes (Metthey, Mayodon, Cazaux...) optent alors pour des représentations figuratives, d'autres (Decoeur, Simmen...) préférent l'abstraction de couvertes simplement mais sublimement émaillées.
 
Une application mobile pour smartphones et tablettes permet de découvrir 26 œuvres remarquables à travers deux parcours, l'un représentatif de la richesse des collections et l'autre « Bestiaire » qui propose une sélection de 12 de ces œuvres mais cette fois, sous l'angle animalier destiné au jeune public.
 
Cette application a vu le jour grâce au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller, Premier mécène de la Cité de la céramique.
L'application est disponible gratuitement en français et en anglais et se télécharge sur iTunes ou sur Google Play
Sur place, un accès Wi-Fi dans le hall d'entrée du Musée permet de la télécharger en quelques secondes.
Visuel capture d'écran Application mobile visuel capture d'écran "mosaique" application mobile
(c) Sèvres - Cité de la céramique
 

› Les céramiques antiques
› Les terres vernissées
› Les céramiques asiatiques et islamiques
› Les céramiques américaines
› Les porcelaines européennes
› Les faïences
› Les céramiques modernes et contemporaines
› Les collections documentaires