accessibilité haut de page

Kunihiko Moriguchi & Sèvres à la Maison de la culture du Japon



Invité par Sèvres, Kunihiko Moriguchi, élevé au rang de « Trésor national vivant » au Japon et maître du Yûzen, technique tricentenaire réservée aux kimonos, a créé un service à café inédit, intitulé Minori. Ce duo de tasses et soucoupes est actuellement présenté à la Maison de la culture du Japon à Paris dans le cadre de l'exposition intitulée KunihiKo Moriguchi, vers un ordre caché, du 16 novembre au 17 décembre 2016.
 
L'exposition réunit pour la première fois en France un ensemble exceptionnel de 26 kimonos constituant autant de pièces uniques, 11 peintures et des créations dans le domaines du design et des arts appliqués comme les décors sur des tasses à café litron réalisés à Sèvres.
 
Tasse Minori, Kunihiko Moriguchi, 2016.
Tasse Minori, Kunihiko Moriguchi, 2016. (c) Sèvres - Cité de la céramique/G. Jonca
 
Reprenant la tasse à café du service Litron (forme de Sèvres datant du XVIIIe siècle), Maître Moriguchi redessine la ligne de la soucoupe et adapte le décor de Kimono « Minori » au volume de l'objet. Sur la blancheur de la porcelaine, ses compositions géométriques de points juxtaposés laissent apparaître les espaces vides, qui deviennent à leur tour des composants du décor. Forme et motifs se complètent dans l'idée d'un déploiement infini, l'un ne devant jamais effacer l'autre. Les couleurs du décor des deux tasses et soucoupes présentées à l'exposition diffèrent subtilement, évocation du féminin et du masculin. Subtiles et rigoureuses, ses œuvres d'un style géométrique et abstrait, témoignent de la recherche de perfection, liées à l'art du Yûzen.
 
Kimono Ecailles, Kunihiko Moriguchi, 2012. (c)Kunihiro Khikata
Kimono Ecailles, Kunihiko Moriguchi, 2012. (c)Kunihiro Shikata
 
Ce projet de service à café fait partie d'un ambitieux programme soutenu par la Fondation Bettencourt Schueller « Transmissions croisées ». Cette démarche met en relation les artisans de Sèvres avec des artisans d'art, dont le savoir-faire ancestral dans d'autres domaines offre une source d'enrichissement mutuel. Ce programme s'articule autour d'un projet de création et de recherche et d'une résidence croisée d'artisans.
 
Maître Moriguchi, premier artiste invité de ce programme a pu expliquer comment il concevait la répartition d'un motif sur un volume, et lui donnait vie et densité grâce à une technique de points juxtaposés, créant pleins et vides, là aussi dans un juste équilibre.
 
Une conférence « Transmissions croisées » se tient le mercredi 14 décembre 2016, de 18h30 à 20h à la Maison de la culture du Japon à Paris.
Kunihiko Moriguchi reviendra sur sa collaboration avec les artisans de Sèvres. Le maître et les artisans évoqueront la genèse du projet et le processus de création de la tasse et sa soucoupe.
Valérie Jonca, directrice de la création et de la production et Camille Bé, cheffe de l'atelier de l'offset, parleront de cette collaboration.
 
Télécharger le Communiqué de presse

KunihiKo Moriguchi, vers un ordre caché, Maison de la culture du Japon, à Paris du 16 novembre au 17 décembre 2016.
Site internet de la Maison de la culture du Japon
 

 
 
 


Toutes les actualités