Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation sur notre site sans modifier les paramètres de cookies de votre navigateur, vous acceptez l'utilisation de ceux-ci.

300 ans de création à Sèvres

Hagi Uragami Museum au Japon

De prestigieuses productions de la Manufacture de Sèvres sont présentées au Shizuoka City Museum of Art au Japon dans le cadre de l’exposition 300 ans de création à Sèvres, porcelaine de la Cour de France du 6 octobre au 16 décembre 2018.

Depuis près de trois siècles, la Manufacture de Sèvres écrit l’histoire de la porcelaine française en compagnie des plus grands artistes de son temps. Manufacture royale fondée en 1740, placée sous la protection de la marquise de Pompadour, elle devint impériale sous Napoléon, républicaine et enfin nationale, avec toujours pour même devise : l’excellence.

L’exposition est une occasion unique de présenter au public japonais, une collection de 150 chefs-d’oeuvre, témoignages de la production historique de la Manufacture depuis le 18e siècle mais aussi d’une créativité sans cesse renouvelée grâce aux dialogues ininterrompus avec les plus grands artistes.


En effet, la Manufacture accueille chaque année de nombreux artistes et designers internationaux. A ce titre, les artistes japonais sont particulièrement bien représentés. C’est même presqu’une tradition puisque le sculpteur japonais Ishiga Numata fut le premier artiste étranger accueilli à Sèvres dès 1904. En 2006, Yayoi Kusama crée deux œuvres directement inspirées de son univers fantasque et débridé, Crimson Eye et Golden Spirit.

Plus récemment, ce sont les designers Naoto Fukasawa et le studio nendo fondé par Oki Sato qui ont enrichi les créations de Sèvres. Le premier avec un vase Métro devenu iconique, inspiré des carreaux de faïence du métro parisien, le second avec le vase Sakura en biscuit de porcelaine, parfait exemple de « Wabi-Sabi », ainsi que la table basse Hasu évoquant de délicats nénuphars.

(c) RMN-GP/ Martine Beck-Coppola

En 2016, la venue de Kunihiko Moriguchi, « Trésor national vivant » au Japon et maître du Yûzen fut un moment particulièrement intense de collaboration avec les ateliers de décor de la Manufacture. Enfin, il convient de citer le jeune artiste français vivant à Tokyo, Nicolas Buffe, dont l’imaginaire s’abreuve aux meilleures sources de la culture manga et des tokusatsu.

C’est donc dans ce contexte d’échanges fructueux que la Manufacture et le Musée de Sèvres sont accueillis durant plus d’une année, de novembre 2017 à décembre 2018 dans quatre grands musées japonais à Tokyo, Osaka, Hagi et Shizuoka.

Exposition 300 ans de création à Sèvres, porcelaine de la Cour de France, 

Prochaine étape de l’exposition : 
- Shizuoka City Museum of Art
du 6 octobre au 16 décembre 2018

Autour
de l'exposition